2019-08-15 06:45

Greta Thunberg force Migros à supprimer le selfie

Récupération

Le géant orange a associé son image à celle de l’écologiste. La jeune Suédoise refuse ce mélange des genres. Le distributeur s’excuse.

  • loading indicator

  • Sébastien Anex

La publication lundi 12 août par Migros du selfie de son employé avec Greta Thunberg n'a pas fait réagir que les internautes. L’équipe de la militante nous a indiqué son désaccord avec l'utilisation de la photo. Elle a donc demandé hier à la société suisse de dépublier des réseaux sociaux le fameux portrait.

Lors de sa participation au sommet des grévistes du climat (SMILE) à Lausanne la semaine dernière, Greta Thunberg s’était rendue au magasin de l’EPFL pour y faire ses courses. Admiratif, l'adjoint du gérant avait alors pris un selfie avec la militante.

Migros a payé Facebook

Après une circulation interne du cliché, le distributeur l’avait ouvert à tous en le postant sur ses comptes Twitter et Facebook. Une polémique a suivi la publication, qui avait même été sponsorisée. En clair, le géant orange a payé le réseau de Mark Zuckerberg pour s’assurer un maximum de visibilité. Plus de 300 000 personnes ont vu ce message, qui a mieux fonctionné que 85% des posts de l'entreprise. La photo apparaît également dans le dernier «Migros Magazine». La compagnie avait ajouté quelques lignes pour vanter son soutien à la manifestation SMILE. Une association d’image à caractère commercial qui pourrait se révéler problématique, comme nous le confiait l’avocat lausannois, Me Alain Alberini, spécialiste en droits des médias.

Greta n'en savait rien

Daniel Donner, qui gère les relations presse de Greta Thunberg, nous a indiqué mercredi 14 août que la jeune femme n’était pas au courant du post Facebook: «Elle a accepté le selfie avec un employé de la Migros, mais, suite à une incompréhension, l’image a été postée sur les réseaux sociaux. Nous les avons contactés pour exiger la suppression de cette publication».

«Nous n’avons pas suffisamment vérifié»

À 16h30 mercredi, le selfie était toujours en ligne. Qu’a fait Migros ensuite? Tristan Cerf, porte-parole, joint ce même jour à 17h15, explique que son entreprise a enlevé le cliché, dans l'heure suivant la requête, et reconnaît une erreur: «Nous n’avons vraisemblablement pas suffisamment vérifié pour quel usage exact nous pouvions utiliser la photo. Nous nous excusons auprès de Greta et de son management. Aucun rectificatif ne sera publié dans la prochaine édition de «Migros Magazine», sachant que nous avons été interpellés uniquement concernant les réseaux sociaux par l'équipe de la Suédoise.»

Le Matin