2019-09-24 14:01

Séries: après les Emmys, c'est la rentrée!

TV

Une fois les récompenses remises, les networks commencent la diffusion de leurs nouveautés. Tour d'horizon.

Batwoman est la cousine de Batman. La première superhéroïne ouvertement gay dans une série est incarnée par l'Australienne Ruby Rose. Sur The CW, aux Etats-Unis, dès le 6 octobre.

Batwoman est la cousine de Batman. La première superhéroïne ouvertement gay dans une série est incarnée par l'Australienne Ruby Rose. Sur The CW, aux Etats-Unis, dès le 6 octobre.

(Photo: The CW)

  • lematin.ch

C'est une tradition. Le dimanche, on s'habille classe, on distribue des statuettes, on s'encanaille. Dès le lundi, on reprend ses esprits et on lance des nouveautés à tour de bras. Le 23 septembre signe en effet la rentrée télévisuelle pour les networks américains – les plate-formes de streaming et les chaînes du câble ne sont pas concernées.

ABC, NBC, CBS, FOX et The CW ont 35 séries inédites dans leur besace, dont plus de la moitié arrivera après la mi-saison. Sur lesquelles les chaînes francophones pourraient-elles jeter leur dévolu? On en a trouvé quatre. Mais on a dû se forcer. Avec un psy qui résout des crimes en sachant ce que pensent les tueurs («Prodigal Son»), deux séries judiciaires («All Rise» et «Bluff City Law») et maintes et maintes comédies, question originalité, cette année encore, ce n'est pas ça.

«BOB HEARTS ABISHOLA», CBS, 23 septembre

Cette comédie inédite a un tant soit peu retenu notre intention. Parce qu'y figure le nom de Chuck Lorre («The Big Bang Theory», «Mon oncle Charlie»). Et parce que le pitch est curieux: Après une crise cardiaque, Bob, un vendeur de chaussettes de Detroit tombe amoureux de son infirmière, une immigrante nigérienne nommée Abishola. Il compte bien la convaincre de lui laisser une chance. Mais le verdict du «New York Times» est sans équivoque: «Ce qu'on remarque dans les trois premiers épisodes... c'est à quel point la série est timide et pas drôle.»

«EVIL», CBS, 26 septembre

Il y a un petit côté «Les routes du paradis» (1984-1989) dans «Evil». Une psychologue sceptique se joint à un prêtre en formation et un charpentier pour enquêter sur les supposés miracles, possessions démoniaques et phénomènes non élucidés pour le compte de l’Église. Il s'agit pour eux de déterminer s’il y a une explication scientifique ou si une force vraiment surnaturelle est à l’œuvre. Les fans de« Lost» et «Person of Interest» reconnaîtront Michael Emerson qui joue un personnage sinistre qui va donner du fil à retordre à notre trio.

«ALMOST FAMILY», FOX, 2 octobre

Julia Bechley, fille unique, voit sa vie basculer lorsqu'elle apprend que son père, médecin pionnier dans la fertilité, a utilisé son propre sperme pour concevoir une centaine d'enfants. La jeune femme découvre alors qu'elle a de nombreux frères, dont deux sœurs, avec lesquelles elle est bien décidée à construire des liens... Adaptée de la série australienne «Sisters», «Almost Family» est précédée d'une polémique, née en août lors d'un panel presse. Les deux créateurs ont été accusés de faire l'apologie de viols médicaux. La plupart des femmes ayant été inséminées sans leur consentement. Et si on se faisait une opinion par nous-mêmes?

«BATWOMAN», The CW, 6 octobre

L'Arrowverse, vous connaissez? Il s'agit d'un univers de fiction partagé centré sur plusieurs séries diffusées sur la chaîne The CW et basé sur des personnages de DC Comics. Après «Arrow», «Flash», «Supergirl», «Legends of Tomorrow» et «Constantine», il s'étend avec «Batwoman». Celle-ci est la cousine de Bruce «Batman» Wayne et elle combat aussi le crime dans les rues de Gotham City. Batwoman est ouvertement gay et son interprète, Ruby Rose, est elle-même lesbienne et porte-parole de la communauté LGBTQ+. Depuis l'annonce de sa participation, l'Australienne est la cible d'une partie du public sur les réseaux sociaux. La meilleure des réponses se fera sans doute à l'écran.

Laurent Flückiger

Le Matin