2019-11-01 17:09

Un train des CFF circule avec une porte ouverte

Transport

Un convoi ferroviaire a circulé avec une porte ouverte jeudi en Argovie. Il s'agit du même type de porte qui avait entraîné le décès d'un contrôleur en août dernier.

Les CFF avaient pourtant effectué des contrôles spéciaux sur leurs portes, après l’accident qui a coûté la vie à un contrôleur.

Un train des CFF a circulé jeudi matin entre Brugg (AG) et Baden (AG) avec une porte ouverte, sans que le conducteur ne le remarque. Les CFF émettent l'hypothèse que quelqu'un a délibérément activé le système de déverrouillage.

Le personnel a constaté la situation durant le trajet et a tout de suite fermé la porte en question, a déclaré vendredi Raffael Hirt, porte-parole des CFF, à Keystone-ATS. Il confirmait une information du site en ligne de 20 Minuten.

L'entreprise ne sait pas encore, si le système d'avertissement a fonctionné dans l'habitacle du conducteur. Une lampe rouge doit normalement s'allumer dans la locomotive et ainsi avertir le pilote, quand le système de déverrouillage est activé. Comme il s'agissait d'un train avec des wagons IV, le train aurait techniquement pu démarrer, alors qu'une porte était ouverte.

Enquête ouverte

Les CFF émettent l'hypothèse que quelqu'un a délibérément activé le système de déverrouillage peu après le départ du train. Une enquête a été ouverte et la porte en question doit pour l'instant rester fermée.

Les wagons IV ont déjà fait parler d'eux par le passé. Le 4 août, un contrôleur était resté coincé par une porte, en raison d'un défaut de fonctionnement de la protection anti-pincement, et avait été traîné par le train. Il avait succombé à ses blessures.

A la suite de cet accident, les CFF ont annoncé le 23 septembre mettre en place un nouveau processus de fermeture des portes d'ici à fin septembre. Le contrôleur ne doit désormais envoyer le signal de départ au conducteur qu'une fois à l'intérieur du train.

ats