2020-01-08 13:22

Greta Thunberg revient en Suisse

Forum de Davos

L’activiste suédoise sera de retour au Forum économique de Davos à la fin du mois avec trois événements prévus, selon la presse alémanique.

Greta Thunberg à son arrivée à Davos l’an dernier, avec sa pancarte «Grève scolaire pour le climat», en suédois dans le texte.

Greta Thunberg à son arrivée à Davos l’an dernier, avec sa pancarte «Grève scolaire pour le climat», en suédois dans le texte.

(Photo: Keystone)

  • lematin.ch

La jeune activiste Greta Thunberg avait été l’attraction principale du Forum économique de Davos (WEF) l’an dernier. Et sa venue en Suisse lui avait permis de devenir une figure centrale de la lutte contre le réchauffement climatique. Eh bien la Suédoise qui vient de fêter ses 17 ans sera de retour dans la station grisonne dans quelques jours, affirment les journaux de CH Media.

Le programme officiel du WEF sera dévoilé la semaine prochaine, le 14 janvier. Mais pas besoin de l’attendre: le patron du WEF Klaus Schwaab a de nouveau invité Greta Thunberg cette année, assure par exemple l’«Aargauer Zeitung». Qui précise même le programme de la personnalité de l’année 2019 de «Time Magazine».

«Éviter l’effondrement du climat»

Même si les dates ne sont pas stipulées, Greta Thunberg devrait faire trois apparitions pendant le forum, qui se déroule du 21 au 24 janvier. Lors d’une table ronde elle devrait expliquer comment la «passion de jeunes» peut entraîner des changements de comportements durables. Puis donner une présentation intitulée «Éviter l’effondrement du climat». Et enfin participer à un repas avec des leaders d’opinion sur le thème «Meet the Change-Makers», rencontrez les acteurs du changement.

Des rencontres avec des responsables politiques seraient également prévues, ajoute l’«Aargauer Zeitung», qui dit cependant ne pas savoir si la jeune Suédoise rencontrera la présidente de la Confédération Simonetta Sommaruga.

On suppose enfin que, comme l’an dernier, la militante viendra en Suisse en train. Un voyage Stockholm-Davos-Stockholm qui avait été très médiatisé et lui avait pris quelque 65 heures.

R.M.

Le Matin