2020-02-05 21:09

Mitt Romney affirme qu'il va voter contre Trump

Procès en destitution

À quelques heures du verdict, le sénateur républicain a déclaré qu'il allait se prononcer en faveur de la destitution du président américain.

«Je suis conscient que certains dans mon parti vont vigoureusement désapprouver ma décision», souligne Mitt Romney.

«Je suis conscient que certains dans mon parti vont vigoureusement désapprouver ma décision», souligne Mitt Romney.

(Photo: AFP)

Le sénateur républicain Mitt Romney a annoncé mercredi qu'il voterait, à contre-courant de son parti, en faveur de la destitution de Donald Trump, à quelques heures de l'acquittement attendu du président américain.

«Une agression flagrante»

«Le président s'est rendu coupable d'un horrible abus de la confiance du public», a dit dans l'hémicycle du Sénat l'ancien candidat malheureux à la présidentielle de 2012.

«Je suis conscient que certains dans mon parti vont vigoureusement désapprouver ma décision et que, dans certains milieux, je serai dénoncé avec vigueur», a ajouté le sénateur de l'Utah, qui pourrait bien être le seul élu républicain à faire défection lors du verdict.

Mais, a poursuivi cet élu de confession mormone, sa «conscience» et sa «foi» l'obligent à respecter son serment d'impartialité, prononcé il y a près de trois semaines en ouverture de ce procès historique.

La conduite du président était «une agression flagrante des droits électoraux, de la sécurité nationale et de nos valeurs fondamentales: corrompre une élection pour se maintenir au pouvoir est peut-être la plus grave et destructrice du serment» de président, a-t-il assené.

Salué par les démocrates

La semaine dernière, il avait déjà voté avec les démocrates et sa consoeur Susan Collins - qui cette fois votera l'acquittement - pour convoquer de nouveaux témoins au procès. La motion avait toutefois été rejetée.

Son discours a été immédiatement salué par les démocrates. «Alors que de nombreuses personnes se demandaient s'il restait de l'honneur dans la vie publique, Mitt Romney s'est levé», a tweeté le sénateur Chris Murphy.

Le fils du président, Donald Trump Junior, a en revanche demandé son exclusion du parti républicain. «Mitt Romney est amer parce qu'il ne sera jamais président. Il était trop faible pour battre les démocrates et il les rejoint aujourd'hui», a-t-il taclé.

afp