2019-09-26 06:48

Il ne suffit pas d'augmenter l'avion, il faut baisser le train!

Berne

La taxe de 30 francs sur les billets d'avion ne suffit de loin pas à combler la différence de prix avec un trajet en train en Europe. Didier Berberat (PS/NE) demande que l'on soit conséquent.

Pour le conseiller aux Etats neuchâtelois, la situation est assez simple: si le prix du train demeure aussi élevé par rapport à l'avion, la taxe sur les billets d'avion ne sera guère incitative.

Pour le conseiller aux Etats neuchâtelois, la situation est assez simple: si le prix du train demeure aussi élevé par rapport à l'avion, la taxe sur les billets d'avion ne sera guère incitative.

(Photo: Keystone Anthony Anex)

  • lematin.ch

Le conseil des Etats débat de la loi sur le CO2 dans une certaine sérénité, même si certains arrivent avec des idées loufoques comme de taxer les sauts en parachute ou les planeurs tractés d'une taxe de 500 francs par décollage...

Pour rester sérieux, la question de la taxe incitative sur les billets d'avion entre 30 et 120 francs fait l'objet d'une attention particulière.

Presque le double

Ce mercredi, le conseiller aux Etats Didier Berberat (PS/NE) est venu avec des chiffres pour démontrer une chose toute simple. Il s'est amusé, selon son expression, à comparer sur Internet les prix des voyages en avion et en train: «Pour un trajet Genève-Barcelone, a-t-il remarqué, ce matin vers 9 heures, le prix le moins cher était de 90 francs en avion et de 163 francs par le train». Il a fait la même recherche pour Zurich-Berlin. Il en coûtait 86 francs en avion et 160 en train, c'est-à-dire presque le double.

Plus de billets dégriffés

Pour lui, les 30 francs prévus pour les vols intraeuropéens ne constitueront pas une incitation suffisante pour changer les habitudes des gens, en particulier des jeunes.

En s'adressant à la ministre en charge de l'environnement et des transports, Simonetta Sommaruga, il a rappelé la nécessité «de disposer d'une offre, en matière de transport ferroviaire, qui soit réellement attractive pour les jeunes et les personnes aux revenus les plus modestes».

Il demande ainsi que l'offre de billets dégriffés soit étoffée et que l'on introduise des trains de nuit.

Eric Felley

Le Matin