2019-10-01 06:57

Séries: quelles nouveautés regarder en octobre?

TV

La BD «Watchmen» vue par le créateur de «Leftovers», des mères qui bousculent leurs habitudes, deux Paul Rudd pour le prix d'un et un film «Breaking Bad», l'automne nous en fait voir de toutes les couleurs.

  • loading indicator

  • lematin.ch

«A l'automne les arbres font des stripteases pour faire pousser les champignons», a écrit Patrick Sébastien. Promis, juré.

Qu'on se rassure: ce n'est pas lui qui est l'auteur des scénarios des séries suivantes, et c'est sans doute pour cela que le programme n'est pas loin de l'excellence.

«COMMENT ÉLEVER UN SUPERHÉROS» (4 octobre, Netflix)

Le pitch: Nicole Reese est une mère de famille qui élève seule son fils, Dion, 8 ans, après la mort de son mari. Elle découvre bientôt qu'il possède des pouvoirs extraordinaires.

Notre avis: «Imaginez Spider-Man mais du point de vue de Tante May», annonce Dennis Liu, l'auteur du comic dont la série est adaptée. Elle met en effet davantage l'accent sur la mère que sur le jeune Dion – comment parviendra-t-elle à l'aider à maîtriser ses superpouvoirs et à le protéger? Ce qui la distingue des autres. De plus, on y retrouve Michael B. Jordan. Après avoir incarné le méchant dans «Black Panther», celui-ci tient le rôle – secondaire – du père et est surtout producteur exécutif. Voilà qui devrait être super.

«THE VICTIM» (6 octobre, RTS Un, et 7 octobre, France 2)

Le pitch: Quinze ans après le meurtre de son fils de 9 ans par un enfant de 13 ans, Anna Dean milite pour que la nouvelle identité du meurtrier soit rendue publique.

Notre avis: Cette minisérie policière de 4 épisodes a cartonné en Angleterre au printemps. Dans un pays où le lynchage public est courant, le sujet passionne. Cela devrait être le cas aussi par ici grâce à un grand suspense et la grosse performance de Kelly MacDonald («Black Mirror») et John Hannah («Quatre mariages et un enterrement»). Immanquable!

«MYTHO» (Arte, 10 octobre, et depuis le 23 septembre 2019 sur RTS Deux)

Le pitch: Mère et épouse dévouée, Elvira se sent de plus en plus transparente aux yeux de son mari et des ses trois enfants. Un jour, elle se sert de son rendez-vous chez le radiologue pour une mammographie de contrôle afin d'attirer l'attention des siens...

Notre avis: «Mytho» a été créée par la romancière Anne Berest et le scénariste Fabrice Gobert, dont on avait adoré «Les Revenants» (du moins la saison 1). Elle a remporté deux prix en mars dernier au festival Séries Mania: celui du public et celui de la meilleure actrice pour Marina Hands («Lady Chatterley»). Enfin, une saison 2 a déjà été confirmée par Arte et la série a également été préachetée par Netflix. Pas besoin d'imaginer un mensonge, tout va bien pour «Mytho»!

«LIVING WITH YOURSELF» (Netflix, 18 octobre)

Le pitch: Miles est un homme qui lutte au quotidien dans sa vie. Lorsqu’il a la possibilité de devenir une meilleure personne grâce à un traitement thermal, il découvre qu’il a été remplacé par une version améliorée de lui-même. Alors qu’il doit faire face aux conséquences involontaires de ces actes, il comprend qu’il doit se battre pour sa femme, sa carrière et sa véritable identité.

Notre avis: Netflix s'est offert Paul Rudd, l'un des acteurs les mieux payés au monde, pour ce qu'il sait faire de mieux: la comédie. «Comment peux-tu être sûr que tu es toi?» nous interroge la bande-annonce. Vous avez huit épisodes pour traiter ça avant de rendre votre copie.

«MODERN LOVE» (Amazon Prime, 18 octobre)

Le pitch: L'exploration de l'amour sous ses formes multiples, y compris sexuelles, romantiques, familiales, platoniques... Basé sur les articles de la rubrique «Modern Love» du «New York Times».

Notre avis: Anne Hathaway, Tina Fey, Dev Patel, John Slattery, Andy Garcia, Sofia Boutella ou encore Julia Garner («Ozark»): c'est le casting haut de gamme de cette nouvelle série anthologique. Chaque épisode d'une durée de 30 minutes se concentrera sur un personnage et sur son rapport à l'amour. Téléspectateurs à l'âme romantique, «Modern Love» tombe à point nommé pour accompagner les couleurs de l'automne.

«WATCHMEN» (HBO, 20 octobre)

Le pitch: Après une attaque coordonnée de suprématistes blancs contre les forces de l'ordre et leurs familles, les policiers ont décidé de recouvrir leur visage d'un bandana jaune afin de cacher leur identité. Dans ce contexte trouble, la détective Angela Abar et le chef de la police Judd Crawford enquêtent sur une fusillade qui pourrait marquer le retour de la Seventh Kavalry, le groupuscule à l'origine du terrible assaut.

Notre avis: Voilà des mois qu'on attend ça! Déjà adapté au cinéma en 2009 dans un film qui divise encore aujourd'hui, le roman graphique créé par Alan Moore et Dave Gibbons est un monument. Damon Lindelof a intelligemment évité le reboot pour proposer ici une suite de «Watchmen». Vu le pedigree du bonhomme – «The Leftovers», «Lost» – on lui fait entièrement confiance pour réussir à apporter un regard original et contemporain sur cet univers. L'automne sera jaune ou ne sera pas.

«DAYBREAK» (Netflix, 24 octobre)

Le pitch: Dans une ville post-apocalyptique, Josh, un lycéen de 17 ans, part à la recherche de sa petite amie disparue, Sam. Il est rejoint par une jeune pyromane et un samouraï pacifiste. Josh et ses acolytes tentent de rester en vie en se confrontant à des gangs de Ghoulies, des zombies.

Notre avis: «Mad Max» mélangé à «Zombieland», voilà comment Netflix présente «Daybreak». On pourrait être intrigué si ce n'était pas un énième teen show lancé par la plate-forme. On y jettera quand même un oeil pour voir ce que Matthew Broderick parviendra à faire dans le costume du principal.

«MRS. FLETCHER» (HBO, 27 octobre)

Le pitch: Eve Fletcher, divorcée, a un fils qui vient de quitter la maison familiale pour poursuivre ses études. Elle cherche à se réinventer pour trouver le bonheur et l’épanouissement sexuel qui lui ont échappé jusque-là.

Notre avis: Cocréateur de «The Leftovers», Tom Perrotta adapte ici l’un de ses propres livres: «Mrs. Fletcher ou les tribulations d’une MILF». Il y est question de l’impact des réseaux sociaux et du porno sur le Net. Kathryn Hahn («I Love Dick», «Transparent»), jusque-là habituée aux rôles secondaires, a enfin l'opportunité de démontrer son sens de la comédie sur six épisodes.

Et aussi:

«EL CAMINO» (11 octobre, Netflix)

Les fans de «Breaking Bad» deviennent à moitié dingues. Après la série, voici le film! Il y a d'abord eu une page repérée par des mordus sur le site de Netflix, où on y apprenait le titre officiel et son synopsis. Puis les premières images savamment distillées. Aaron Paul est donc de retour dans son rôle de Jesse Pinkman, l'action se déroule après la fin de la saison 5 et Vince Gilligan est bien sûr aux commandes. Noël a plus de deux mois d'avance cette année.

Laurent Flückiger

Le Matin