2014-07-17 10:14

Appels à la haine des juifs avant une manif pour Gaza

Zurich

Zurich a autorisé une manifestation de soutien à Gaza vendredi soir. Des appels à la haine et au meurtre de juifs sont rapidement apparus sur les réseaux sociaux. La communauté israélite s'en inquiète.

Des manifestations de soutien à Gaza se sont déjà déroulées cette semaine en Europe, comme mercredi à Paris.

Des manifestations de soutien à Gaza se sont déjà déroulées cette semaine en Europe, comme mercredi à Paris.

(Photo: Keystone)

  • Pascal Schmuck

  • Zurich

La ville de Zurich accueillera vendredi soir une manifestation autorisée de soutien à Gaza. Le Conseil Central Islamique Suisse (CCIS) organise la mobilisation via des SMS mais sur les réseaux sociaux pullulent déjà les messages antisémites.

«Un bon juif est un juif mort» ou encore «la seule médecine contre les juifs était Adolf Hitler», voire «nous devons exterminer les juifs», rapporte 20 Minuten.

Pas d'autorisation de défiler

La Fédération Suisse des Communautés Israélites (FSCI) tire la sonnette d'alarme. «La haine a pris une dimension que je n'avais encore jamais vue», s'inquiète son secrétaire général Jonathan Kreutner. Et de citer les menaces qui parlent de «lapider chaque sioniste dans leur quartier. J'espère que les autorités feront le nécessaire pour garantir la sécurité de la population juive de Zurich", explique encore Jonathan Kreutner.

La situation est suivie de près par la police municipale. Elle est au courant des menaces sur les réseaux sociaux sont connues, rassure son porte-parole Adrian Feubli. Il rappelle que la manifestation est permise en mode stationnaire uniquement et qu'elle n'a pas l'autorisation de défiler ou de se déplacer.

La norme antiraciste se justifie

Jonathan Kreutner appelle également à appliquer la norme antiraciste pour tous les commentaires antisémites publiés sur Facebook, d'autant que ces propos ont été tenus dans des groupes publics.

Selon Alma Wiecken, juriste à la Commission fédérale contre le racisme (CFR), certains commentaires sont des appels explicites à la violence et à la haine, ou justifient le génocide. «Il s'agit là très clairement d'infractions à la norme pénale antiraciste».

Sur la page Facebook de la manifestation, l'administrateur prend très clairement ses distances avec toute forme de violence et espère que la manifestation se déroulera dans le calme.

Le Matin