2019-01-08 18:37

«La police pensait qu'on était des escorts»

Téléréalité

La police a interrogé Aurélie Dotremont et Hillary Vanderosieren pendant 3 heures alors qu'elles étaient en plein tournage «Des Anges», à Miami.

Aurélie Dotremont (à g.) et Hillary Vanderosieren ont entamé l'enregistrement de la deuxième partie «Des Anges» 11.

Aurélie Dotremont (à g.) et Hillary Vanderosieren ont entamé l'enregistrement de la deuxième partie «Des Anges» 11.

(Photo: Instagram)

  • FDA

Aurélie Dotremont et Hillary Vanderosieren ont plutôt mal débuté la deuxième partie des «Anges 11». Les deux candidates de téléréalité ont été arrêtées par la police à peine arrivées à l'aéroport de Miami.

Selon les deux jeunes femmes, la police pensait qu'elles étaient escort girls. Elles auraient donc subi un interrogatoire de trois heures. «Hillary et moi, on a été enfermées pendant trois heures parce que la police pensait qu'on était des escorts. Plus jamais je mets un pied à Miami. On a passé trois heures à se faire insulter», a assuré Aurélie Dotremont. Son acolyte a ensuite précisé que les autorités avaient tout fait pour qu'elles disent qu'elles étaient escort girls. «Mais on a rien lâché et on est sorties.»

Comme un malheur n'arrive jamais seul, Hillary a en plus eu un souci de bagages. Espérons pour les jeunes femmes que la suite du tournage se déroulera sans encombre.

Le Matin