2014-02-15 09:00

Les Suisses, rois du mental

Jeux olympiques

A Sotchi, où ils ont déjà conquis cinq médailles d’or, les athlètes suisses brisent un vieux cliché: ils ne sont plus des perdants. Maintenant, le travail mental fait partie intégrante de leur entraînement.

Dario Cologna (ski de fond), Elisa Gasparin (biathlon), Lara Gut (ski alpin), Sandro Viletta (ski alpin), Iouri Podladtchikov (snowboard) et Dominique Gisin (ski alpin).

(Photo: Christophe Ena/AP, Michael Kappeler/EPA, Carlos Barria/Reuters, Gero Breloer/AP, Lucas Jackson/Reuters, Michael Zanghellini)

Pas une, pas deux, pas trois, pas quatre. Mais cinq! Grâce aux succès de Dario Cologna dans le 15 km classique de ski de fond et de Sandro Viletta dans le super-combiné de ski alpin, la Suisse a déjà raflé cinq médailles d’or aux JO de Sotchi. Et la moisson n’est peut-être pas terminée puisque plusieurs disciplines dans lesquelles les athlètes helvétiques sont habitués aux honneurs figurent encore au programme olympique. On pense aux super-G et aux géants en ski alpin. Au concours sur le grand tremplin en saut à skis. Aux deux compétitions masculines de bob. Aux 50 km de ski de fond. A des épreuves de snowboard et de ski freestyle. Et, pourquoi pas, au curling féminin.