2017-05-06 23:00

Le minimalisme, ou l'art de vivre «sans rien»

Sobriété

Le Japonais Fumio Sasaki se satisfait de trois chemises et quatre pantalons. Cette icône du minimalisme, comme d’autres convertis, raconte la joie que procure ce mode de vie débarrassé des biens matériels superflus.

(Photo: Anadolu Agency/Getty Images)

Si 2016 a été l’année du rangement, 2017 sera peut-être celle du dépouillement. Après les secrets du pliage vertical de la Japonaise Marie Kondo, dont le livre «La magie du rangement», s’est vendu à des millions d’exemplaires à travers le monde, voilà qu’on nous propose de faire table rase du superflu. La fée du logis nippone nous exhortait déjà à trier de manière drastique notre intérieur, pour ne conserver que les objets propres à nous mettre en joie. Mais son compatriote Fumio Sasaki pourrait bien la détrôner dans les mois à venir.

(Le Matin)