2019-06-12 11:37

Il tue ses 5 enfants, elle veut lui éviter la peine de mort

États-Unis

Timothy Jones a été reconnu coupable du meurtre de ses enfants. Mais leur mère a plaidé contre la peine capitale.

Timothy Jones va-t-il échapper à la peine capitale?

Timothy Jones va-t-il échapper à la peine capitale?

(Photo: Keystone)

  • R.M.

Il a commis le pire imaginable. Mais elle ne souhaite pas sa mort. L’Américain Timothy Jones, 37 ans, a été reconnu coupable des meurtres de ses cinq enfants. Reste à déterminer la sentence: prison à vie ou peine de mort? C’est dans ce cadre que la maman des petites victimes s’est exprimée devant les juges à Lexington, en Caroline du Sud. Plaidant pour que son ancien époux échappe à la peine capitale, rapporte la BBC.

Auparavant Amber Kyzer a dû écouter les atrocités perpétrées par son ex-conjoint. Tous deux s’étaient unis peu après s’être rencontrés, en 2004. Ils ont eu cinq enfants. Puis se sont séparés et ont divorcé après neuf ans, car il devenait toujours plus religieusement rigoriste, selon elle. Elle lui a confié la garde des enfants car, a-t-elle expliqué, étant ingénieur en informatique, il gagnait bien mieux sa vie qu’elle. Elle voyait ses petits tous les samedis.

Une histoire de couple assez banale. Jusqu’à l’inimaginable, fin août 2014. Ce jour-là Timothy Jones découvre son fils Nahtahn, 6 ans, qui a joué avec une prise électrique et l’a cassée. Ça le rend littéralement fou furieux. Il tue son enfant. Puis il décide d’étrangler les quatre autres: Merah, 8 ans, Elias, 7 ans, Gabriel, 2 ans et Abigail, 1 an…

Les visages des petites victimes, montrés durant le procès.

L’homme a ensuite enveloppé les petits cadavres dans du plastique. Il les a placés dans son utilitaire. Puis il a roulé sans but, errant sur les routes neuf jours durant. Il a fini par abandonner les corps dans une région reculée de l’Alabama. Mais il a été interpellé peu après dans le Mississippi, un policier sentant une «odeur de mort» sortir de son véhicule.

«Il s’est montré sans pitié»

«J’entends ce que mes enfants ont vécu et ce qu’ils ont enduré. Et en tant que mère, si je pouvais lui arracher le visage, je le ferais. C’est la maman en moi qui parle. C’est la maman ours», a réagi Amber Kyzer, rapporte ABC.

Mais elle a aussi dit qu’elle était opposée à la peine de mort. Et que si la décision lui revenait, elle n’opterait pas pour la peine capitale. «Il s’est montré sans pitié envers mes enfants. Mais mes enfants l’aimaient et si je parle en leur nom et non au mien, c’est ce que je dois dire», a-t-elle conclu, en larmes.

Les avocats de Timothy Jones ont plaidé l’aliénation mentale, affirmant qu’il souffrait d’une schizophrénie non diagnostiquée. Le verdict pourrait tomber ce jeudi.

Le Matin