2019-06-11 23:31

Le but de la soirée signé Insigne

Football

Tous les gros bras se sont imposés, mardi, en qualifications pour l'Euro 2020. Dont l'Italie de Lorenzo Insigne.

L'attaquant de Naples Lorenzo Insigne a permis à l'Italie d'égaliser face à la Bosnie-Herzégovine. Et quel but!

L'attaquant de Naples Lorenzo Insigne a permis à l'Italie d'égaliser face à la Bosnie-Herzégovine. Et quel but!

(Photo: Keystone)

  • AFP

Parfois secouée par la Bosnie-Herzégovine, l'Italie s'en est remise à ses petits formats Lorenzo Insigne et Marco Verratti pour s'imposer 2-1 mardi à Turin et faire un pas de plus vers la qualification pour l'Euro 2020. Quatre victoires en quatre matches: la sélection de Roberto Mancini fonce vers l'Euro itinérant et ses principales rivales supposées, la Bosnie et la Grèce, battue à domicile mardi par l'Arménie (3-2), sont décrochées. Finalement, l'adversaire No 1 de l'Italie dans le groupe J s'avère être la Finlande, deuxième à trois points alors que la Grèce et la Bosnie comptent déjà huit longueurs de retard.

L'impression après la première période mardi à Turin était pourtant tout autre. Après une bonne entame de l'Italie, les Bosniens ont en effet mis beaucoup de rythme pour étouffer le milieu transalpin et ont pris l'avantage grâce à Dzeko, qui concluait de près une belle action collective (1-0, 32e). Mais après la pause, l'Italie a pris les choses en main et confirmé qu'elle avait retrouvé le bon chemin après s'être égarée entre 2016 et 2018. L'égalisation est venue d'Insigne, auteur d'une volée du droit sublime de l'extérieur de la surface sur un corner frappé par Bernardeschi (49e).

Le petit attaquant de Naples a encore eu une grosse occasion de la tête, comme Chiellini. Il s'est encore signalé en fin de match par sa passe décisive pour Verratti, buteur d'une frappe dans le petit filet (2-1, 86e).

La France et l'Allemagne sans trembler

Dans le groupe H, la France s'est rachetée après sa défaite (2-0) contre la Turquie samedi en allant battre Andorre (4-0). Les champions du monde ont marqué par Kylian Mbappé, Wissam Ben Yedder, Florian Thauvin et Kurt Zouma. Ils profitent de la défaite de la Turquie en Islande (2-1) pour reprendre la tête, à égalité de points avec les Turcs et les Islandais.

De son côté. l'Allemagne s'est fait plaisir mardi à Mayence contre l'Estonie (8-0). Marco Reus deux fois (10e et 37e), Serge Gnabry (17e), Leon Goretzka (20e) et Ilkay Gündogan (26e sur penalty) ont mis les Estoniens KO avant la pause. La deuxième période a ressemblé comme la première à une séquence d'entraînement attaque-défense. Le gardien estonien Sergei Lepmets a bien réussi quelques parades pour éviter un score à deux chiffres, mais Gnabry a tout de même réussi un doublé à la 63e minute, Werner a marqué son premier but en sélection en 2019 (79e) alors que Sané a cloué le cercueil (88e), après s'être vu refuser deux buts pour des positions de hors-jeu. Avec neuf points, les quadruples champions du monde sont devancés par l'Irlande du Nord (12 unités), qui compte un match de plus.

La Belgique et la Russie gagnent aussi

Dans le groupe E, la Hongrie s'est détachée après sa victoire 1-0 devant le pays de Galles, avec trois unités de plus que la Slovaquie, éclatante en Azerbaïdjan (5-1). Les deux premiers du groupe I, la Belgique (3-0 devant l'Ecosse avec un doublé de Lukaku) et la Russie, hôte du dernier Mondial et petit vainqueur de Chypre (1-0), ont fait respecter leur rang.

Le Matin