2019-10-09 16:06

Une roue éjectée lors d'un accident sur l'A1 tue une conductrice

Vaud

La victime, une ressortissante suisse de 43 ans domiciliée dans la région, circulait sur la voie opposée de l'autoroute à la hauteur de Morges. Elle est décédée sur le coup.

Autoroute A1 à la hauteur de Morges (VD), mercredi matin. Le drame s'est produit suite à la collision entre deux véhicules dans le sens Lausanne - Genève.

Autoroute A1 à la hauteur de Morges (VD), mercredi matin. Le drame s'est produit suite à la collision entre deux véhicules dans le sens Lausanne - Genève.

(Photo: Lecteur reporter 20 minutes)

  • lematin.ch

Mercredi matin, vers 10h30, un accident mortel de la circulation s'est produit sur l'autoroute A1 à hauteur de Morges (VD). Deux véhicules se sont percutés sur la chaussée montagne, indique la police cantonale vaudoise dans un communiqué. Suite au choc entre ces deux véhicules, une roue a été projetée en direction de la voie opposée et a heurté le pare-brise d’un véhicule roulant normalement dans le sens inverse. La conductrice, une ressortissante suisse de 43 ans, domiciliée dans la région est décédée sur le coup.

Les deux chaussées de l’autoroute Genève-Lausanne entre Morges et Crissier ont été fermées alternativement pour les besoins de l’enquête et du dépannage. La procureure de service a ouvert une enquête pénale, confiant les investigations à la gendarmerie, précise la police.

Cet accident a nécessité l’intervention d’au moins 8 patrouilles de gendarmerie, d’inspecteurs de la police scientifique, des pompiers du SDIS Morget, d’ambulances du SMUR et du CSU Morges ainsi que de la Protection civile.

De forts ralentissements et des bouchons importants sur les deux chaussées ont été constatées. Des perturbations sont prévues jusqu'en fin de journée. La police cantonale vaudoise préconise aux automobilistes d'éviter la zone.

Cette surcharge de trafic a également impacté la circulation sur les routes alentours. Un véhicule en panne sur l'A1 entre Aubonne et Morges-Ouest a également accentué ces perturbations en bloquant la voie de gauche.

Le Matin