2018-09-25 17:00

Schneider-Ammann était le meilleur! Mais seul Lüscher le savait

News piquantes

«Les News piquantes» sont de retour. Dès aujourd'hui, la rédaction du matin.ch vous propose un regard quotidien décalé et amusé sur l'actualité (authentique) du jour.

«Johann Schneider-Ammann a été le meilleur ministre de l'Economie de la planète!» dit son fan absolu, Christian Lüscher

«Johann Schneider-Ammann a été le meilleur ministre de l'Economie de la planète!» dit son fan absolu, Christian Lüscher

(Photo: Keystone Photomontage Le Matin)

  • lematin.ch

«Johann Schneider-Ammann a été le meilleur ministre de l'Economie de la planète!» Oui, carrément! Pas des dix dernières années, pas de la Suisse, ni d'Europe, mais de la Terre entière! Christian Lüscher (PLR/GE) est dithyrambique pour défendre le bilan du conseiller fédéral du même parti que lui. Avant de lancer ce jugement plus que définitif sur les ondes de la RTS, le conseiller national a toutefois anticipé les réactions que sa phrase allait provoquer: «Certains peuvent ricaner, cela m'est complètement égal». Ricanons donc. Et nous ne sommes pas les seuls:

Mais prétendre que Schneider-Ammann ne faisait rien est faux. Tout le monde le trouvait fatigué ces derniers mois. L'homme qui avait dit que «Le rire était bon pour la santé» a donc préféré songer à la sienne. On peut le résumer ainsi:

Michel Pralong


En soute d’tout

«Les cris et les pleurs d’un enfant peuvent transformer un vol long-courrier en véritable cauchemar», écrit Le Nouvelliste. Mais Swiss tient peut-être la parade, apprend-on: la compagnie songe à tester des zones dédiées aux familles, y compris à l’intérieur des avions. Voilà une idée qu’elle est débile. Réunir les mioches, c’est s’assurer qu’ils se réveillent tous parmi et hurlent tous en même temps (et en continu). L’effet boule de neige, jamais entendu parler? Non, un peu de sérieux. Pour voyager en paix il suffit de coller les mômes dans la soute.

Renaud Michiels


«Dans le cul»

La journaliste de BFMTV pensait que son micro était fermé.

C'est bien joli de commenter les infos de ses collègues, mais suivant les remarques, mieux vaut s'assurer qu'elles ne passeront pas à l'antenne. Quoi que, dans ce cas, pour exprimer ce que vont ressentir tous ceux qui devront payer des taxes supplémentaires, on a rarement fait plus clair et concis. Une phrase qui avait son fondement, en somme.

Michel Pralong


Ogre banni d'un resto à volonté

Quand le gérant d'un restaurant japonais à Landshut, en Allemagne, a décidé de faire une formule à volonté pour 15,90 euros seulement, il pensait certainement s'y retrouver au final. C'était sans compter sur la présence parmi ses clients d'un triathlète au régime particulier. Jaroslav Bobrowski ne se nourrit en effet pas du tout durant la journée, selon le «Stern», mais engloutit des quantités colossales lors du repas du soir. On comprend qu'il choisisse donc des établissements où l'on peut manger à volonté. Lorsqu'il s'est rendu au début du mois au Running Sushi (littéralement «le sushi qui court», ce qui a de quoi plaire à un triathlète), notre sportif a mangé pour cinq personnes. «Ce n'est pas normal», a expliqué le gérant du resto, qui a interdit à Jaroslav Bobrowski de remettre les pieds (et surtout son estomac) dans l'établissement.

L'histoire ayant été médiatisée en Allemagne, le gérant a tenu à s'excuser auprès de son client, mais a confirmé son bannissement: «Désolé, mais vous mangez décidément trop». Le resto à volonté ferait-il preuve de mauvaise (volonté)? Ou un triathlète devrait-il manger comme trois et non comme cinq?

Michel Pralong


Et en bonus, aujourd’hui, notre horoscope

Ce mardi, les vierges (5e décan):

Santé Vous n’avez aucune infection sexuellement transmissible.

Travail Visez plutôt du côté du plus jeune métier du monde.

Amours Votre partenaire est tendu.

Renaud Michiels

Le Matin

M. Anus veut faire son trou en politique

Candidat pour des élections locales, un socialiste belge de Lobbes, près de Charleroi, ne peut pas faire campagne sur Facebook, qui juge son patronyme «offensant». Son nom? Luc Anus. Sur le réseau social, il s’est donc rebaptisé Luc Anu (probablement parce que Luc Rondelle était déjà pris). Voilà. Sinon «Lobbes» c’est bizarre comme nom de patelin, non? Renaud Michiels
Candidat pour des élections locales, un socialiste belge de Lobbes, près de Charleroi, ne peut pas faire campagne sur Facebook, qui juge son patronyme «offensant». Son nom? Luc Anus. Sur le réseau social, il s’est donc rebaptisé Luc Anu (probablement parce que Luc Rondelle était déjà pris). Voilà. Sinon «Lobbes» c’est bizarre comme nom de patelin, non? Renaud Michiels