2019-03-14 11:17

Hausse des franchises: une grosse erreur de diagnostic

Editorial

Le référendum contre l'augmentation des franchises sera la prochaine bataille autour de la santé. Mais celle-ci est atteinte d'un mal bien plus profond: sa culture de la richesse.

L'augmentation de la franchise ressemble fort à une emplâtre sur une jambe de bois pour répondre à la dérive collective du système de santé en Suisse.<p class='credit'>(Photo: istock)</p>

L'augmentation de la franchise ressemble fort à une emplâtre sur une jambe de bois pour répondre à la dérive collective du système de santé en Suisse.

(Photo: istock)

L'argument de la droite pour augmenter la franchise de 50 francs à Berne est qu'elle dissuadera les gens de se rendre chez le médecin pour des broutilles. On veut «responsabiliser» une population vaguement définie d'hypocondriaques, de douillets ou d'angoissés, qui ont recours à la «bobologie». Encore une fois, comme dans d'autres assurances sociales, on trouve un bouc émissaire pour justifier des mesures, qui aboutiront à d'hypothétiques économies. La seule conséquence mesurable d'une augmentation de franchise, c'est que les assureurs rembourseront moins, tout en encaissant toujours autant. Et les patients paieront plus.

(Le Matin)