2019-01-11 11:56

Andy Murray, la révérence du clown triste

Tennis

Grognon sur le court, Andy Murray va manquer au circuit par son humour décalé et subtil à la ville et sur les réseaux. Extraits.

Il faut prier pour qu’Andy Murray puisse supporter la douleur jusqu’à Wimbledon. D'abord parce que l’Ecossais mériterait de tirer sa révérence dans le «Temple», là où il a triomphé pour lui (deux titres) et pour le Royaume (or olympique). Ensuite parce que la caravane des suiveurs de l’ATP pourrait profiter encore durant six mois de son humour décalé et décapant.

(Le Matin)